Le site de J-P Simonnet " Un peu d'économie " est sans aucun doute le site le plus pédagogique sur la monnaie et la création monétaire (outre les très nombreux articles sur l'économie et les théories économiques) ... une mine d'informations.



Formes et fonctions de la monnaie


Qu’est-ce que la monnaie ?


La monnaie est généralement définie comme étant tout ce qui est accepté, sur un territoire donné et par tous les agents économiques, pour le paiement des biens et des services ou pour le remboursement des dettes.
suite

Les fonctions de la monnaie

La monnaie a d’abord des fonctions économiques La monnaie a une dimension sociale et politique La monnaie a d’abord des fonctions économiques. La monnaie est une unité de mesure des prix, un instrument de mesure des valeurs, on dit
suite


Les agrégats monétaires

La définition de la monnaie par sa substance (les formes prises par la monnaie) ne suffit pas, il faut aussi, comme il a été dit dans l’article consacré aux fonctions de la monnaie la définir de manière fonctionnelle pour délimiter avec certitude tout ce qui peut être considéré comme étant de la monnaie.
suite


La création monétaire et ses limites


La création monétaire


La création de monnaie est assurée par trois séries d’agents : les banques commerciales ou de second rang, la Banque centrale et le Trésor public. Elle correspond toujours à la conversion d’une créance contre de la monnaie.
suite


Les limites de la création monétaire


En accordant des crédits, les banques mettent en circulation de la monnaie, et de ce fait elles peuvent se trouver confronter à des fuites : la monnaie cédée aux clients peut être pour partie transformée en billets, en devises ou transférée à d’autres banques.
suite


Le contrôle de la création de monnaie


Si les Banques centrales assurent un contrôle rigoureux de la création de monnaie par les banques ordinaires, c’est pour deux raisons principales :

- Éviter que les banques se trouvent dans l’impossibilité de remplir leurs engagements

- Éviter que la monnaie circule en trop grande quantité relativement aux besoins de l’économie.

suite



Intermédiation ou marchés financiers


Les systèmes de financement diffèrent beaucoup d’un pays à un autre parce qu’ils se sont constitués progressivement et qu’ils ont de ce fait des histoires différentes. Pour un même État, le système se transforme en fonction des besoins de l’économie et des orientations données par les pouvoirs publics.

Les modalités du financement d’une économie

On distingue :
Le financement interne = autofinancement
Le financement externe = recours à des apports de capitaux extérieurs

Pour le financement externe les solutions sont nombreuses :
1) Financement externe direct = marchés financiers = émissions de titres financiers négociables (ceux qui les achètent peuvent les vendre à tout moment et leur prix est fixé sur les marchés financiers en fonction de l’offre et de la demande de ces titres)
a) émissions d’actions (augmentation du capital de l’entreprise)
b) émissions d’obligations (emprunt à moyen et long terme)
c) émissions de titres à court terme : billets de trésorerie
2) Financement externe indirect = intermédiation = des institutions financières accordent des crédits
a) Financement indirect monétaire : les banques en créant de la monnaie accordent des crédits aux emprunteurs
b) Financement indirect non monétaire : des institutions monétaires (dont les banques) accordent des crédits à partir des dépôts qu’elles ont préalablement recueillis.

Suite



Le multiplicateur monétaire aujourd’hui


L’article consacré aux limites de la création monétaire contient une présentation du lien entre base monétaire et masse monétaire. Les économistes s’interrogent sur la pertinence de cette analyse lorsqu’on veut l’appliquer aux systèmes monétaires d’aujourd’hui. On peut montrer d’une part que ce mécanisme ne fonctionne pas de la même façon aux États-Unis et dans la zone euro et s’inquiéter d’autre part des transformations induites par les mouvements internationaux de capitaux qui conduisent probablement à des transferts internationaux de base monétaire réduisant fortement la portée du multiplicateur.

Le multiplicateur dans le Système de réserve fédéral (FED) et l’Eurosystème.

Paradoxalement, alors que la FED accepte les opérations d’escompte en plus des refinancements par le marché, la création monétaire aux États-Unis correspond assez bien au principe du multiplicateur de crédits.

Suite